Etape 11 : Première étape Pyrénéenne

Ce matin lorsque j’ai ouvert les volets du gite de Mirepoix, j’ai compris de suite que la journée allait être galère… Quoi que, pas tout à fait.

Commençons par les points positifs : la roue libre a tenu toute la journée et ça c’est vraiment bien grâce à nos amis mécanos vélo de Pamiers. Ensuite, j’ai retrouvé à 10 heures Michel, un copain cyclo qui va passer 4 journées avec moi sur les étapes montagneuses des Pyrénées.

Michel et Robert

Voila les bonnes nouvelles. Coté un peu moins sympa, j’ai retrouvé la pluie et le froid… Pratiquement toute la journée.

Brume au sommet de la journée (Col de Péguère)

Au niveau du parcours, 3 cols dont le fameux col de Péguère qui a été escaladé par les coureurs du Tour de France. Le coté est, à partir de Foix est bien plus facile et plus long (15 km). Pour rejoindre Masat dans la haute Ariège, nous avons descendu une petite route avec des passages à 16%… J’ai pris beaucoup de précautions car avec la pluie la remorque pousse fort… Aussi, prudence.

Michel dans la descente du col de Péguère (passage à 16%)

 

Mode d’expression sur la route du Tour : l’ours n’est pas le bienvenu…pour certains!

Demain, direction Oust, toujours en Ariège et distante de 25 km. Nous rejoindrons cette bourgade par le chemin des écoliers avec 3 cols à gravir et 2000 mètres de dénivelé. Grace à la journée de repos d’hier, les jambes ont bien tourné… La forme est là. On croise les doigts.

14 réflexions au sujet de « Etape 11 : Première étape Pyrénéenne »

  1. Gérard GILLES

    Bravo, Robert, pour cette belle entrée dans les Pyrénées, par le col de Péguères et malheureusement dans le brouillard et sous la bruine ! Tu es presque en synchronisme avec le TdF qui se repose aujourd’hui en les quittant. Pauvre Thibault Pinot ! Il est bien plus malchanceux que le regretté Raymond Poulidor ! Hier, j’ai bien suivi la fin de l’étape à la TV avec la montée très difficile du col de Marie-Blanque…qu’il y a 17 ans, j’ai terminée à pied dans le dernier 1,5 km, avant de grimper plus facilement l’Aubisque le lendemain. Courage, Robert pour les autres cols ! C’est tout bon !

    Répondre
  2. Loïc et Sophie

    Les ours se suivent mais ne se ressemblent pas tout à fait 😉.
    Courage, la beauté des paysages enrichie de la noblesse de la cause rachète le tout.
    Bises

    Répondre
  3. Anonyme

    Pôvre ours! Mal léché, c’est sans doute l’expression qui lui donne «  mauvaise réputation » comme disait Georges.
    Tu as fait une belle rencontre à Mirepoix et ton voyage a du faire briller des étoiles…
    Bon courage en te souhaitant un temps plus clément.
    Merci.

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s