Etape 8 : De Capendu (Aude) à Saint-Paul-de-Fenouillet, parcours de gorges

Ce fut une très belle étape ensoleillée et fraîche le matin (chaleur après 14 heures) qui consistait d’abord à traverser les Corbières, célèbres pour ses bons vins.

les Corbières à la fraîche

Dans la traversée d’un petit village je me suis arrêté pour prendre en photo cette magnifique école de la République en ayant une pensée pour ma belle-fille qui a repris le flambeau lundi dernier.

Magnifique école à St Pierre des Champs (ou Montlaur) dans l’Aude

 

J’ai donc remonter les gorges bien calme de la rivière « l’Orbieu » sur une bonne partie du parcours. Ce fut assez agréable car la pente est douce et cela  permet d’avancer efficacement. Il y a bien eu un ou deux petits cols (dont le col Reboulades) qui m’ont bien fait tirer la langue (encore + 1000 m de d+). De plus j’ai été « bouffé » par des taons accrocheurs.

dur!… ce petit col de Remoulades

La journée fut calme avec peu de monde sur des petites routes très tranquilles. Sauf qu’au moment du pique-nique, 3 cyclos ont repéré le même endroit que celui que j’avais choisi… Alors, pourquoi ne pas partager ce repas ! Ce fut un moment très sympa de casser la croûte avec deux frères et la sœur qui traditionnellement et annuellement font un périple à vélo. Ils m’ont promis que le prochain serait dans le Beaujolais (bien sûr, j’en ai fait la promo). On se quitte après avoir pris un petit café au bistrot du coin… Peut-être quelques dons à venir pour faire grimper la cagnotte qui a dépassé les 1000€. Grand merci à tous les donateurs !

Christine, Patrick et Gilbert…sympathique rencontre avec 3 frères et sœur

Pour terminer mon étape et rejoindre mon gîte à Saint-Paul-de-Fenouillet (c’est dans les Pyrénées Orientales) je suis passé par le magnifique site des Gorges de Galamus, beaucoup plus spectaculaires que celles de l’Orbieu.

Gorges de Galamus

Ensuite arrivée classique à la chambre d’hôtes de Saint Paul de Fenouillet (accueil toujours sympa) pour une nuit réparatrice.

Demain je file sur les Pyrénées !

 

5 réflexions au sujet de « Etape 8 : De Capendu (Aude) à Saint-Paul-de-Fenouillet, parcours de gorges »

  1. Daniel APARISI

    J’ai relevé la quatrain suivant écrit en occitan en 1892 par Léonce Rives,
    « Dins aquel roc pelat que trauco la sabino
    Oun l’aglo dins soun bol gausabo soul beni
    Penjat per un courdel ambe la barromino
    L’home coumo l’ausel a troubat un cami »

    qui traduit en français donne :
    « Dans ce roc pelé que troue la sabine
    Où l’aigle dans son vol osait seul venir
    Pendu par une corde avec la barre à mine
    L’homme comme l’oiseau a trouvé un chemin »

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s