Etape 49 : Avant goût de la fin du Tour, Avant dernière à Balan…

Etape 49 : Bellecombes en Bauges – Balan : 149km (étape la plus longue), 24 km/h(étape la plus rapide) et 1200m de dénivelé

Je laisse le soin à l’ami Jean Claude de commenter cette étape. Il m’a fait une belle frayeur dés le début du parcours. Heureusement …Ouf, plus de peur que de mal.

Après une très belle soirée en compagnie de Denise et Yves qui nous ont gâtés, une nuit on ne peut plus réparatrice, nous prenons un départ avec un ciel complètement bleu, ce que nous n’avions pas vu depuis quelques jours. Un petit au revoir ému et nous voilà partis en descente douce vers aix-les Bains où nous avons rendez-vous avec Jacques, Alain et Pascal. Le temps est frais mais très agréable, l’étape débute pleine d’émotion car c’est la dernière avant le court final sur Caluire. On s’attend Robert et moi à vivre intensément ce moment de retrouvailles avec les amis tout au long de la route et à l’arrivée. Mais tout à coup dans une descente droite, banale, tranquille où le soleil projette mille petites taches de lumière à travers les feuillages, tout à coup un grand clac, un crac je ne comprends pas ce qui arrive, je plonge par dessus le vélo, je tape violemment le côté du casque sur le bitume, je roule sur l’épaule et le dos, me retrouve plus ou moins étalé sur la route, le vélo d’un côté et la roue arrière de l’autre. Le sang coule au dessus de l’oeil, l’avant-bras un peu griffé par la route. Je n’ai pas spécialement mal mais que s’est-il passé ? En fait une pierre assez grosse masquée certainement par les taches sombres et claires sur la route, Robert l’a évitée, n’a pu me prévenir, je n’ai rien vu et Badaboum !! La suite des péripéties, visite à la pharmacie du coin, bilan il faut recoudre, étape aux urgences de l’hopital d’Aix où Yves m’a conduit, des pansements, 5 points de suture. Un grand merci à toi Yves !! Plus de peur pour Robert et Mireille, Rosette que de bobos pour moi. Impressionnant !!! Le cours de l’histoire reprend dans la voiture. Nous rejoignons nos 4 c ompères vers Le Bourget du Lac et nous apprenons qu’Alain est à l’amende pour avoir entraîné le groupe en direction de Chambéry. Bilan 13 km de plus au compteur ! Ascension du Col du Chat, très beau panorama sur le lac du Bourget. Le reste de l’étape se déroule à merveille, Yenne, les gorges de La Balme on rentre dans l’Ain on retourne ensuite en Isère pour l’arrêt casse-croûte à « Le Bouchage », Morestel , St Chef sont avalés par les 4 « gladiateurs » préssés d’en découdre avec la dernière vraie côte de Moras. On arrive à Crémieu, le groupe s’étoffe avec Gérard et Patrice, la route est avalée à vitesse « grand V », je reprends mon vélo réparé tant bien que mal pour faire le dernier km en peloton. L’arrivée à Balan au débouché de la petite côte « rue de la Mairie » est là ainsi que tous les amis. C’est l’apothéose pour Robert, les flashes de la Presse crépitent les ovations pleuvent. Robert est aux anges et nous aussi ! Le challenge est réussi ! Bravo Robert ! C’est bien toi le Champion de ton rêve !

A Broissieux, quelques minutes avant la gamelle

Vu du lac du Bourget du Col du Chat.

Lacet du Col du Chat : Pascal et Alain avant le sommet

Robert et ses accompagnateurs de l'avant dernière étape

un bien beau trophée...pour ce défi accompli

le trophée que m'a remis l'ami Jean Claude

Je l'ai fait....avec le soutien de mes amis

Avec mon ami Jean Claude...moments forts!

mes accompagnateurs et le maire de Balan à l'arrivée

L’arrivée finale à Balan se trouve dans la vidéo préparée par le coach Informatique Lionel (mon fils)

6 réflexions au sujet de « Etape 49 : Avant goût de la fin du Tour, Avant dernière à Balan… »

    1. Jean-Claude

      Méfie toi l’ami que je ne fasse pas comme un certain Z..Z.. si tu me titilles trop dans les cols, tu pourrais prendre un coup de boule avec ma « grosse tête ». Non ! ce sera plutôt a qui paiera sa tournée au sommet !!!!!!

      Répondre
  1. ROLLAND

    Toutes nos félicitations pour avoir bouclé ce tour de France qui n’est pas au rabais (celui qui part samedi ne fait que 3430km).Nous sommes admiratifs devant cette preuve de courage, d’organisation et de communication.
    Avec nos amitiés.
    Noëlle, Michelle et Jacques

    Répondre
  2. Brigitte de Montpellier

    Jean-Claude, je te l’avais bien dit de ne pas oublier tes stabilisateurs (tu sais les petites roues à l’arrière)

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s