Etape 33 : photo du jour : Fronton rose en Pays Basque.

Fronton rose en Pays Basque

8 réflexions au sujet de « Etape 33 : photo du jour : Fronton rose en Pays Basque. »

    1. Jean-Claude

      En plus Lionel, il doit avoir chanté les points comme cela se fait à la pelote basque, à voir le résultat sur la météo !!!

      Répondre
  1. alin ROBERT

    Je suis époustouflé par tes nouvelles chaussures, sont elles de la marque « aigle » ??
    tu es toujours à l’avant garde de la technologie ou c’est pour rappeler BAHAMONTES l’ AIGLE de TOLEDE.
    bon demain les choses sérieuses commencent alors, bon courage

    Répondre
  2. Jean-Claude

    « Main dans la main » selon l’inscription sur le fronton ! Pour voir la vie en rose malgré la couleur du ciel .

    Répondre
  3. Noël

    Un certain Depardon ne renierait pas cette image. Mais lui il circule en camion et corrige les perspectives sur sa chambre ! Y’a pas assez de place dans la charogne, alors… aucun regret 🙂

    Répondre
  4. Jean-Claude

    Je ne peux m’empêcher d’en rajouter sur tes photos superbes, et il est bien vrai que la « pelote » , ici certainement à mains nues, est une vraie religion car le fronton adossé au cimetière entourant l’église en est la preuve. C’est mieux que le bistrot, l’un m’empêchant sûrement pas l’autre.
    Anecdote : à Royan, le Nord du Sud-Ouest ! il y avait aussi dans une pinède un fronton plus grand pour le jeu à la chistera, et, au collège qui était à quelques centaines de mètres, nos profs de gym nous ont fait goûter à cet instrument. Il faut un certain coup de main ! Par contre nous avons fait des tournois en double à mains nues avec une balle en cuir dont le coeur est en buis entouré de boyau sec. Il fallait se chauffer et prendre le coup pour frapper mais la main gonflait et doublait presque de volume. Et comme dans ce collège il y avait des façades propices au jeu et que des fenêtres encadraient ces pans de mur qui faisaient notre joie, cela faisait aussi le désespoir des « pions » et du « sur-gé » ,surveillant général. Vous aurez compris qu’assez souvent, malgré les balles de tennis plus légères que nous utilisions, les vitres ont souvent fait gling ! gling ! Ne pouvant nous empêcher de nous détendre par le jeu, les adultes ont alors bien réagi en mettant des vitres armées !

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s