Etape 29 : Pistes cyclables…de la chaleur, et des petits moustiques

Etape 29 : La Rochelle-Royan (116km à 21.7 de moyenne)

Jean-Claude qui connait bien la région (il est originaire de Royan) m’avait donné quelques conseils et j’ai donc modifié le parcours que j’avais prévu. Après une super halte repos à La Rochelle, Renato m’a accompagné à la sortie de la Rochelle et me voila donc embarqué pour Rochefort, premier point de passage. Cette partie est un peu galére puisque je me suis retrouvé sur la voie rapide…heureusement sur 2km seulement. Ensuite, j’ai pris des pistes cyclables pour rejoindre Rochefort puis sur les 35 derniers km du parcours sur le bord de mer pour relier Royan.  J’ai rencontré deux choses au cours de cette étape. Pour la première fois (Nantes était pas mal non plus) il a fait plus de 30° entre Rochefort et Royan…J’ai bien bu (de l’eau…bien sur) et je suis arrivé vers 15h et je n’ai pas trop craint. Et puis ces fameux petits moustiques…des nuées, et qui piquent. Pour ceux qui connaissent l’Ecosse, ils ressemblent à des Miggies. C’est très très désagréable! J’ai rencontré une dame qui m’a dit que c’était des bêtes à orages…Je n’ai d’ailleurs pas vu d’orage. L’étape a été marquée par la traversée de 2 ponts : le premier, impressionnant par sa dimension, sur la Charente (à Rochefort). Le pont est assez haut et il faut donc grimper à environ 6% avant de redescendre . Le second sur la Seudre, est moins impressionnant. C’est celui qui nous fait passer de Marennes à la Tramblade avec de belles vues sur les parcs à huîtres de Marennes Olèron. Comme je vous le disais au début, j’ai pris des pistes cyclables à la fin du parcours, prés de l’Océan. Paradoxalement, je les ai trouvées assez dangereuses car il y a beaucoup de gamins qui roulent n’importe comment et j’ai du être particulièrement vigilant pour ne pas en accrocher un. J’ai rejoint ce soir un petit hôtel dans le centre de Royan.

J’ai une pensée particulière ici à Royan pour ma cousine Noëlle, ma supportrice N°1 qui doit avoir des bons souvenirs de vacances passées dans cette station balnéaires avec Henri.  Avec un salut à la Résidence de la Salette de Bully (aux personnels et personnes résidentes).

Demain, dés l’aube je passe le bac…pour rejoindre, par la Pointe de Grave, la famille Colin à Saint Médard en Jalles près de Bordeaux. …Fabienne et Totof sont des amis de longue date. J’ai initié, pendant la période universitaire, l’ami Christophe (1985-90 environ) à la course à pied et au marathon. Et il a un record à 2h50…pas mal. On sera très heureux de revoir la famille au complet (avec Perrine, Lilian et Clara). Ce sera le dernier repos avant d’aller taquiner les Pyrénées avec Sylvain en passant par Garate au Pays Basque (pays de Marie Thérèse Debouzie). Comme dit Odile, je pourrai bien appeler ce périple : le Tour de France de l’Amitié.

PS : au niveau rencontre, ce matin j’ai discuté avec une mamie qui baladait son chien sur un bout de piste cyclable : Elle m’a demandé où j’allais et entendant ma réponse elle m’a conseillé de faire très attention de ne pas me faire attaquer par des bandits de grands chemins…

Pont sur la Charente à Rochefort

plaque à Brouage, cité fortifiée (après le pont sur la Charente)...et Louis XIV y a séjourné...avec Marie.

Parcs à huîtres vus du pont sur la Seudre

plage à Royan...je me suis senti un peu en décalage avec la foule du WE de l'Ascension

4 réflexions au sujet de « Etape 29 : Pistes cyclables…de la chaleur, et des petits moustiques »

  1. Yvette et Gilou MOISSONNIER

    « Demain dès l’aube , à l’heure où blanchit la campagne , je partirai… » Non TOI, tu prendras le bac ! Elle aura tout vu , tout testé la charogne …

    Répondre
  2. Maguy

    Allez, je me lance! Je viens rejoindre ton fan club; je voulais laisser la place aux plus initiés (Je n’ai jamais posé les fesses sur une selle de vélo.) donc RESPECT! Mais je craque: tes rencontres, ta philosophie de la vie, ton regard sur les autres…sont un régal. Mais se sont tes photos que j’attends chaque jour, elles me donnent envie de reprendre les pinceaux mais comme je ne suis pas Monet, j’hésiite à m’attaquer aux coquelicots, quoique… Je te dis de ma part et de celle de Paul, encore bravo. Gros bisous à toi et à Mireille. Bon repos chez les Colin.

    Répondre
  3. Jean-Claude

    Tu l’as trouvé ton col en Charente avec le pont de Rochefort, je t’avais prévenu !
    Sinon un petit peu de toboggan par-ci par là avec les dunes et surtout le vent qui peut te donner des ailes ou te coller le nez dans le guidon selon d’où il vient !

    Répondre
  4. Jean-Claude

    Merci pour la photo de la plage de Royan-Pontaillac, c’est là que, venant de la campagne du sud de la « charente-inférieure », j’ai commencé ma vie Royannaise avec mes deux frangines, à l’âge de 8 ans. Le centre ville, complètement rasé par le bombardement de janvier 1945, seulement 5 ans plus tôt, était au tout début de sa reconstruction. Les marques de la guerre étaient très vives, ça on ne veut plus le voir !

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s