Etape 12 : L’enfer du Nord…les pavés puis Eole s’en mêle…

Etape 12: Ce matin petite brume légère au moment de quitter le petit hôtel de Guise. J’ai fait peu de rencontres intéressantes dans cet hôtel. Visiblement le vélo ce n’était pas leur truc..par contre .le bar… si.  Le parcours qui me mène sur le tracé des secteurs pavés de Paris Roubaix (Sud Valenciennes) est plutôt casse-pâte. Je ne sais pas pourquoi, mais aujourd’hui l’émotion est là et l’entrée sur le secteur pavé d’Inchy restera pour moi un grand moment de ce tour de France.(vidéo)  Il est vrai que cette  compétition cycliste qu’est Paris Roubaix est mythique. Tous les héros tels Roger De Wlaminck, Eddy Merck, Franseco Moser, Gilbert Duclos Lassalle,…ont fait les belles heures de Paris-Roubaix d’il y a une vingtaine d’année. Maintenant je trouve les courses cyclistes formatées ou il n’y a presque plus de suspens…Que ce soient  les classiques et même le Tour.

Les fameux pavés de Paris-Roubaix

Donc j’ai fait l’expérience de passer à fond sur les pavé. Jean Claude (il a participé une fois à Paris Roubaix cyclo) m’avait conseillé de rentrer à 40 à l’heure. Plus modestement j’ai appuyé sur les pédales et à 30 km/h le vélo et la remorque se sont mis à faire des petits bonds. J’ai insisté pendant 1km. L’impression a été grandiose (voir vidéo) et  les quelques 5 km fait sur les 3 secteurs pavés m’ont fait comprendre que participer à cette course (et là encore, c’était sec) c’est vraiment un exploit sportif. Après cette expérience il fallait donc terminer l’étape (110km) et donc pour me tester Eole s’est mis à souffler de face. Là encore, il a fallu se dresser sur les pédales sur prés de 50 km. J’ai levé le pied comme on dit et je suis rentré à l’hôtel à BAPAUME (62) à mon rythme…et quand même un peu rincé. Heureusement l’accueil à l’arrivée à l’hôtel a été très chaleureux : HOTEL Le GOURMET (ça promet!)

*Merci tout particulièrement à Gérard Gilles, un ancien gars de ch’Nord pour ces conseils (voir commentaires sur Blog) !

secteur pavé d'INCHY (59)

Ce soir le repas à l’hôtel des gourmets était simple et excellent : encore une bonne adresse tenue par 2 jeunes bosseurs et sympa…de plus il y avait de la musique sublime  :  Cabrel pendant mon repas.  Une de mes supportrices amies se reconnaîtra.

6 réflexions au sujet de « Etape 12 : L’enfer du Nord…les pavés puis Eole s’en mêle… »

  1. Yvette et Gilou MOISSONNIER

    Ce fut donc dur dur , et avec toi cela nous paraît plus vrai qu’à la télé !
    Bravo pour les splendides photos dont tu nous régales chaque soir …
    BRAVO CHAMPION!!! Tu pourras dire « Je l’ai fait » !!!

    Répondre
  2. jn barbe

    sur les pavés tu n as été que l ombre de toi meme,mais non,mais non, je lance un pavé dans la mare
    je dis BRAVO

    Répondre
  3. jacques troncy

    Tu aurait pu mettre un moteur dans ta carriole , c’était plus facile que pour Candellara. Et puis manger des frites avant de se faire secouer par les pavés!

    Répondre
  4. odile

    Bravo Robert, je ne suis pas du tout étonnée que tu aies roulé sur les pavés, avec le chargement derrière, il fallait le faire, tu l’as fait !
    Bon, maintenant repose tes guibolles et mange…..
    A demain.

    Répondre
  5. chantal

    félicitations. ce secteur pavé est impréssionnant. J’adore tes commentaires , tous les matins je regarde. Tes photos aussi sont superbes.
    Je te souhaite le meilleur pour la suite de ton périple tu a l’air très heureux et je te comprends.

    Ne ris pas, mais j’aurais adoré faire ce que tu fais…

    Bisous. Chantal.

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s