…Balade test sur 2 jours : de Caluire à Veauche

Un mois avant le grand départ, il était temps de faire une sortie test sur 2 jours. Ma charmante nièce et sa petite famille (Gégé, Chloé et Lucas) m’avaient gentiment invité à dîner et passer la nuit dans leur maison de Veauche. Ce moment passé avec toute la famille fut délicieux et agréable. J’ai été reçu et accueilli comme un roi…du vélo. Rencontre sympathique avec un voisin Paul, un autre mordu de vélo.

Mardi matin, j’ai donc préparé mes bagages (2 sacs) en veillant à ne prendre que le strict nécessaire (10,3 kg sur la balance). J’ai chargé et attaché la remorque (voir dans rubrique « matériel ») et je suis parti de Caluire en direction de Veauche (dans la Loire) en passant par Lozanne, Vaugneray, Izeron, le col des Brosses (867 m d’altitude), Duerne, la charmante vallée de la Coïse, Saint Galmier et Veauche. Parti à 9h, je suis arrivé chez la nièce à 15h à une moyenne de 21 km/h. Il est vrai que je me suis un peu fritté (gentiment) avec un cyclo dans la montée d’Izeron. On ne se refait pas! Mais la fatigue ressentie à Veauche m’a fait prendre conscience qu’il ne faudra pas renouveler ce genre de bêtise pendant les 50 jours du périple (leçon!).

Bilan du mardi :une sortie de 105 km avec 1400m de dénivelé en 5 heures de vélo et un arret de 1h dans un petit troquet sympa de St Symphorien.

Mercredi matin, après une excellente nuit et un petit déj frugal, le retour s’annonçait bien : temps magnifique, les jambes tournaient bien dans la montée sur Saint Héand et les Monts du Lyonnais. Le paysage est vraiment magnifique dans cette région entre Lyon et Saint Etienne… Certains lieux (L’Hôpital,  Moreau,  Sainte Catherine,…) rappelleront à certains lecteurs amis  quelques beaux moments magiques sur la fameuse course de la « Saintelyon » et particulièrement l’année 1990 sous la neige à laquelle Domitien, Jean Paul, Jean Claude et moi-même avions participé.

La suite du parcours se fera par Saint Maurice/Dargoire (visite chez mes amis Janine et Denis et sa maman), Mornant et Craponne puis retour par Lozanne.

Bilan du Mercredi : 120 km, 1300m de dénivelé et 20.2 km/h de moyenne (allure plus raisonnable). Arrivé frais et dispo à 16h à Caluire et fin prêt à repartir le lendemain.

Le bilan global me donne confiance pour la suite car la difficulté (dénivelé et distance) des étapes du Tour ne dépassera pas beaucoup plus (sauf en haute montagne) ces 2 étapes entre Rhône et Loire.

Chez la maman de Denis (photo Janine)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s